Lieux àvisiter

Les Éparges

La crête des Éparges, haute de 346 mètres, est un point hautement stratégique qui domine la plaine de la Woëvre. Dès le 20 septembre 1914, elle est occupée et puissamment fortifiée par les troupes allemandes. De violents combats pour sa conquête s’y déroulent de la mi-février à la mi-avril 1915.

Les Éparges - © CDT Meuse - Michel Petit

La tombe de l'écrivain Alain Fournier - © CDT Meuse-Guillaume Ramon

Les Éparges - © CDT Meuse-Michel Petit

Adresse

55160 Les Eparges

Tél : +33 (0)3 29 89 06 47

Site web : www.coeurdelorraine-tourisme.fr

Horaires

Accès libre

Tarifs

Accès libre

Dans le but de réduire le Saillant de Saint-Mihiel que les allemands ont formé à partir de 1914, les Français opèrent un assaut aux Éparges le 17 février 1915. Les Allemands contre-attaquent immédiatement. Les gains de terrain sont très faibles. S'ensuivent alors des combats incessants qui, pour la majorité, ont lieu sous terre : c'est la guerre des mines.

Au printemps 1915, suite aux difficultés des troupes françaises en Champagne et face à l'avancée des Allemands vers Paris, l'assaut est une fois encore lancé sur la crête des Éparges. Les Éparges et sa région constituent le dernier rempart à l'avancée des troupes allemandes vers la capitale.

Quel sens ? Tout cela n’a pas de sens. Le monde, sur la crête des Éparges, le monde entier dans au long du temps une espèce de farce démente, tourne autour de moi dans un vague trémoussement hideux, incompréhensible et grotesque.

Maurice Genevoix, Les Éparges

Les Éparges

Les Éparges - © CDT Meuse-Michel Petit

Au sommet de la crête, le point culminant, le fameux Point X, est le secteur à prendre. Malgré la boue, les Français s’emparent de la crête mais ne parviendront pas à atteindre le Point X. De part et d'autre, les pertes sont importantes. Les bombardements incessants ajoutés au mauvais temps ont fait de la plaine de la Woëvre un véritable marécage.

Après le printemps 1915, les combats des Éparges se poursuivent avec une intensité variable, mais faisant toujours plus de morts.

En septembre 1918, le site des Éparges est libéré grâce à l'offensive de l'armée américaine qui libère le Saillant de Saint-Mihiel : les Éparges ne sont plus aux mains des troupes allemandes.

La crête porte aujourd’hui encore les stigmates de la guerre des mines. De nombreux monuments jalonnent ce haut-lieu de mémoire : Mémorial du Génie, Monument du Point X et son panorama, le monument du Coq… Au pied de la colline s'étend la nécropole française dite « Cimetière du Trottoir ».

  • 17 Février 22 Février
    1915
  • 06 Avril 16 Avril
    1915
  • Septembre
    1918
  • Première attaque des Eparges

  • Deuxième attaque des Eparges

  • Le site des Éparges est libéré grâce à l'offensive de l'armée américaine.